Quelle est la consommation d’une pompe à chaleur de votre piscine ?

Pour profiter d’une piscine dans les meilleures conditions, l’utilisation d’une pompe à chaleur est très privilégiée. Celle-ci permet de chauffer efficacement la piscine. Toutefois, avant d’investir pour ce système de chauffage, il faut tenir compte de quelques informations, notamment le coût pour chauffer une piscine, la puissance de pompe à chaleur à choisir et la solution pour diminuer la puissance d’une pompe de piscine.

Quel est le coût pour chauffer une piscine ?

Un système de chauffage offre l’opportunité de profiter de la piscine toute l’année. Toutefois, celui-ci demande un coût important. Ce dernier varie selon le système de chauffage utilisé et les températures extérieures.

Le réchauffeur électrique

Le réchauffeur électrique convient parfaitement aux petites piscines. Facile à installer, il se pose directement sur le système de filtration. Cet appareil permet de chauffer rapidement. Il est équipé d’un tube où l’eau entre et se réchauffe au contact d’une résistance électrique. Ensuite, l’eau chauffée est reconduite dans la piscine. Le réchauffeur électrique possède un thermostat permettant de l’arrêter quand l’eau est à température choisie.

Très abordable par rapport aux autres systèmes de chauffage, le prix de ce système de chauffage est intéressant. Il varie entre 300 à 1 000 euros. De plus, branché à l’électricité, celui-ci est facile à utiliser. Il suffit seulement de l’activer avec la filtration. Toutefois, le réchauffeur électrique consomme beaucoup d’électricité. Il peut augmenter la facture d’énergie de 700 à 900 euros sur 5 mois d’utilisation selon EDF.


L’échangeur thermique

L’échangeur thermique est destiné aux foyers disposant d’une chaudière. En effet, pour réchauffer la piscine, il utilise le réseau d’eau chaude sanitaire. Cet appareil permet de transférer la chaleur entre deux fluides de température différente, du plus chaud vers le plus froid, sans les mélanger. Il possède deux circuits de circulation d’eau. Le premier conduit l’eau issue de la chaudière et le second l’eau de la piscine. Les deux circuits se retrouvent en parallèle au centre de l’échangeur thermique. Ensuite, le premier circuit transfert de la chaleur vers le second circuit. De ce fait, cet appareil monte rapidement la température de l’eau du bassin.

Quant à son prix, il se situe entre 400 et 4 000 euros selon le modèle. Ce système de chauffage consomme moins d’électricité par rapport au réchauffage électrique. Sa consommation électrique est entre 400 et 600 euros (estimation calculée sur 5 mois d’utilisation). Pour information, l’échangeur thermique ne convient pas aux résidences fonctionnant au tout-électrique.


La pompe à chaleur

La pompe à chaleur ou PAC est à la fois écologique et économique. Elle dispose d’un circuit composant de 4 systèmes, à savoir l’évaporateur, le compresseur, le condensateur et le détenteur. Ce système joue avec un fluide frigorigène. Ce dernier est vaporisé par l’air extérieur et se transforme en gaz grâce à l’évaporateur. Ensuite, le compresseur augmente la température du fluide vaporisé. Ce dernier passe dans le condensateur pour chauffer l’eau qui entre dans la piscine. Durant ce passage, le fluide se refroidit et revient à son état liquide. Enfin, le détenteur permet à celui-ci de retrouver son état gazeux afin de recommencer son circuit.

La pompe à chaleur utilise de l’électricité pour assurer le bon fonctionnement du compresseur. Toutefois, c’est le plus économique des systèmes de chauffage. Sur 5 mois, la consommation électrique pompe à chaleur piscine est estimée entre 150 et 300 euros. Concernant le prix du système de chauffage d’une piscine, il  varie entre 500 et 5 000 euros.

Quelle puissance de pompe à chaleur choisir pour une piscine ? 

La puissance d’une pompe à chaleur d’une piscine, exprimée en kilowatts (kW) joue un rôle important pour la montée en température de l’eau. Il est nécessaire de bien dimensionner la puissance d’une PAC pour assurer une montée optimale en température de l’eau, c’est-à-dire 2 à 3°C par jour.  En effet, surdimensionné, non seulement la température montera rapidement, mais la consommation d’énergie sera élevée. Plus le système de chauffage est puissant, plus son prix est élevé. En outre, la sous-dimension entraîne une montée en température très lente. Pour bien choisir la puissance d’une PAC, il faut tenir compte de la taille de la piscine, plus exactement du volume d’eau, et du temps d’ensoleillement.


La puissance d’une pompe à chaleur selon le volume d’eau

Le choix de la puissance dépend du volume d’eau du bassin. Pour une piscine de 65 m3, par exemple, il est conseillé d’opter pour un modèle avec une puissance de 13k W. Pour un volume d’eau de 80 m3, une pompe à chaleur d’une puissance de 18 kW est parfaite. Pour information, chaque pompe à chaleur possède une fiche produit indiquant sa puissance et le volume d’eau conseillée.

La puissance d’une pompe à chaleur selon la région

La puissance nécessaire pour une montée en température optimale de l’eau varie en fonction de l’ensoleillement. La région ensoleillée demande une pompe à chaleur moins puissante par rapport à la région montagneuse. En effet, la performance d’une pompe à chaleur d’une piscine change selon le climat. Cet appareil est plus performant au sud de la France qu’au centre et au nord.

Comment calculer la puissance de la PAC en kW ?

Pour bien choisir la puissance d’une pompe à chaleur d’une piscine, pourquoi ne pas la calculer ? Pour cela, il faut connaître le volume d’eau du bassin et le nombre d’heures d’ensoleillement de la région. La formule ci-dessous permet de savoir la puissance d’une PAC requise pour une piscine.

Puissance en kW = (400xV) /heures d’ensoleillement)

V : volume d’eau de la piscine en m3 

La puissance nécessaire selon le volume d’eau :

Volume en m3 Puissance recommandée en kW (nombre d’heures d’ensoleillement élevé) Puissance recommandée en kW (nombre d’heures d’ensoleillement faible)
6 0,83 1,41
10 1,38 2,35
15 2,07 3,53
20 2,76 4,71
25 3,45 5,88
30 4,14 7,06
35 4,83 8,24
40 5,52 9,41
45 6,21 10,59
50 6,9 11,76
55 7,59 12,94
60 8,28 14,12
65 8,97 15,29
70 9,66 16,47
75 10,34 17,65
80 11,03 18,82
85 11,72 20
90 12,41 21,18
95 13,1 22,35
100 13,79 23,53
105 14,48 24,71
110 15,17 25,88
115 15,86 27,06
120 16,55 28,24

Comment diminuer la puissance d’une pompe de piscine ?

La puissance d’une PAC représente la puissance restituée et la puissance consommée. Cette dernière est l’énergie utilisée pour le fonctionnement du système de chauffage. Quant à la puissance restituée, il s’agit de l’énergie produite par la pompe à chaleur pour réchauffer l’eau. La réduction de la puissance d’une pompe à chaleur permet d’économiser la consommation d’énergie. Pour ce faire, il est nécessaire de bien régler la pompe à chaleur et le débit d’eau. Un entretien régulier est également essentiel.


Réglage du débit d’eau d’une pompe à chaleur de piscine

La PAC se raccorde au système de filtration grâce à un “by-pass”. Ce dernier, composé de 3 vannes, est installé avant les appareils de traitement automatique et après le filtre. La vanne centrale permet de régler le débit d’eau traversant le système de chauffage. Pour assurer une performance optimale de chauffage et diminuer la puissance utilisée, le débit d’eau ne doit pas être trop basse ni trop élevé. L’utilisateur peut regarder la pression au manomètre de la pompe. Si celui-ci reste en zone verte, le débit d’eau est à la normale. S’il est bas, il faut fermer légèrement la vanne centrale. En revanche, il est nécessaire d’ouvrir un peu cette vanne dans le cas où il y a trop de débit.


Réglage de la pompe à chaleur

La PAC possède un programmateur permettant de régler la température de l’eau souhaitée à obtenir. Celui-ci informe également la température de l’air, de l’échangeur et du gaz frigorigène. De ce fait, l’utilisateur a la possibilité de régler la température de l’eau et la température de dégivrage selon son besoin. Comme le programmateur est équipé d’une horloge, il peut aussi définir les horaires de fonctionnement du système de chauffage pour gérer la consommation d’énergie et diminuer la puissance de l’appareil. En outre, la température doit rester constante en journée pour éviter la hausse de facture d’électricité.


Entretien régulier de l’installation

L’entretien d’une pompe à chaleur d’une piscine est conseillé pour améliorer sa performance et sa longévité. Il est possible que des éléments, comme la poussière et les feuilles, gênent la circulation de l’air. Si ces éléments ne sont pas enlevés, la consommation électrique augmentera. De plus, le rendement du système peut diminuer. De ce fait, il faut nettoyer régulièrement l’extérieur de l’appareil, la grille de ventilation et le tuyau d’évacuation des condensats pour éviter les impuretés et les dépôts. À noter qu’une pompe à chaleur d’une piscine doit passer un entretien 2 fois par an pour nettoyer l’arrière de l’appareil. Cette intervention nécessite un professionnel agréé sur la manipulation des fluides frigorigènes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.